Stephen Wiltshire, l’artiste autiste qui fascine par ses reproductions de panoramas urbains.

     Stephen Wiltshire, un artiste autiste qui fascine par ses reproductions de panoramas urbains

Doté d’une mémoire visuelle phénoménale et d’un coup de crayon d’une extraordinaire précision, Stephen Wiltshire est aussi autiste. 

Diagnostiqué autiste à trois ans, « l’homme caméra », comme le surnomme une sphère artistique impressionnée par ses reproductions de panoramas urbains, a développé une exceptionnelle capacité à photographier, en quelques minutes seulement, les cités phares du monde survolées en hélicoptère, pour ensuite leur donner forme grandeur nature, avec une aisance et un souci du détail rarissimes.

Fasciné par les mégapoles tentaculaires, Stephen Wiltshire, l’artiste unique en son genre, qui n’a parlé qu’à neuf ans, a montré très tôt de grandes dispositions pour le dessin, son moyen d’expression inné érigé en art à part entière, grâce auquel il est entré en contact avec le monde extérieur, avant de le surprendre et le subjuguer à tout jamais.

Longue de 16 mètres, sa fresque géante de Tokyo est un chef d’œuvre qui a déjà fait date, Stephen Wiltshire, dont la côte artistique monte en flèche, a été notamment sollicité par la banque UBS pour croquer un panorama de Manhattan, minutieux et gigantesque. Un défi de taille à l’aune de son fabuleux talent.

 

Clip autisme de Sophie Robert

 

"Un enfant sur 100 nait autiste, mais ce trouble neuro-développemental n'est pas inscrit sur son visage. C'est pourquoi les personnes avec autisme sont victimes d'une double discrimination : le rejet de la différence, et le rejet du fait que cette différence ne se voit pas. C'est pourquoi je les ai peint en bleu. Je vous invite à ouvrir les yeux sur ces personnes extra ordinaires qui sont partout, tout autour de nous."

Sophie ROBERT

   

 

 

un web documentaire sur l'autisme

Pour télécharger ce web documentaire sur l’autisme :

 

lock-143616 640

 

Un web documentaire sur l’autisme, destiné au grand public, pour permettre de connaître ce handicap, et donc pour une meilleure intégration des personnes qui en sont atteintes.

Les néophytes y apprendront que l’autisme touche un enfant sur 150, qu’il a son origine dans la formation du cerveau et plus précisément dans la façon dont les neurones se connectent entre eux, qu’on a identifié plusieurs centaines de gènes dont une seule mutation pourrait provoquer un autisme ....